mardi 26 septembre 2017

Où s'imposent les silences - Emmanuel Quentin


Où s'imposent les silences... quand j'ai lu le titre, je me suis demandé ce qui pouvait se cacher derrière. Je connaissais l'auteur, Emmanuel Quentin par sa présence sur quelques forums dédiés à l’imaginaire et à travers son blog que je parcours de temps à autre. Je n'avais pas lu son premier roman, Dormeurs, dont l'histoire ne me convenait pas mais j'avais noté les bons retours en me disant de surveiller sa prochaine production. La voilà, et le sujet plus SF, orientation mondes parallèles, est plus à ma convenance. Je me suis donc lancé dans cette histoire...

Trois personnages, trois histoires, trois fils narratifs bien distincts mais qui, on s'en doute, vont finir par se rejoindre et former un tout que l'on espère cohérent. D'un côté, nous avons Matthias, un étudiant pas très motivé qui tombe sur un tableau du XVème siècle représentant les membres de sa famille. Dans le même temps on demande à Jovic, un flic mis au placard, d'enquêter sur un homicide un peu hors du commun. Et enfin, une jeune femme qui se trouve on ne sait pas trop où, pas trop quand, dans un monde plus qu'étrange, dans ce qu'on appelle la Brèche.

Bien que d'une trame très classique, Où s'imposent les silences, est d'une efficacité redoutable. L'auteur nous prend au piège dès les premières lignes, en quelques mots, il nous happe dans son monde (dans ses mondes), et le lecteur se doit de tourner les pages pour connaître ce qui relie ces trois personnages. L'intrigue est bien construite, sans temps mort et même si elle ne renouvelle pas le genre, si parfois un sentiment de déjà lu prédomine, le résultat est là, le plaisir de lecture aussi. Le seul bémol vient des protagonistes que j'aurais aimés un peu plus étoffés et pour certains un peu moins caricaturaux mais cela ne nuit aucunement au récit.

Ce court roman, n'est pas qu'un pur divertissement, il aborde également de nombreux thèmes actuels : le rapport à la Loi et au Pouvoir, les notions de libre arbitre et de libertés pour n'en citer que quelques-uns...

Pour résumer, Où s'imposent les silences est une agréable surprise, un page-turner efficace, un roman divertissant et très bien construit à l'écriture fluide et percutante. Bref, un roman et un auteur à découvrir. 

Il est bien de mettre en avant les jeunes auteurs français et les éditeurs indépendants comme Le peuple de mu qui promeuvent les littératures de l'Imaginaire. Le mois prochain est d'ailleurs le mois de l'Imaginaire, alors profitez en pour découvrir Emmanuel Quentin. 6€ le fichier numérique sans DRM, ça serait dommage de se priver.


6 commentaires:

  1. Pareil, j'avais entendu parler de l'auteur, mais son 1er titre ne me parlait pas trop. Pourquoi pas tenter celui-ci à l'occasion ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très agréable, court et efficace... une lecture sympathique.

      Supprimer
  2. Intriguant.
    J'avais aussi repéré Dormeurs qui avait eu de bons échos mais ne correspond pas à ce que je veux lire.
    Je garde dans un coin de mon cerveau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller, pas d'histoire d'amour en vue... quoique lol

      Supprimer
  3. Tu as finalement raison, 6 € sans DRM, nous pouvons encourager nos auteurs. ET le tout n'a pas l'air déplaisant!
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais été déçu par le précédent roman lu chez cet éditeur mais là c'est plaisant.

      Supprimer